Hongrie jour 3 et 4

Après un repas familial, nous avons dit au revoir a la famille hongroise et sommes partis pour Budapest. Nous avons visité la ville en bus, et nous nous sommes fait déposer par le bus a l’hôtel … Mais ce n’était pas le bon! Il y a 2 hôtel de la même chaîne dans la même rue! Un petit jogging avec valise. Mais nous avons pu rejoindre le groupe (presque) à temps. La visite de Budapest terminée, nous sommes allés au resto. Nous avons dit aurevoir à ceux qui repartaient en bus et Grace à Joachim , aggy( pas sur de l’orthographe ) et veronika, nous avons fait nos premiers pas dans les transports en commun pour aller nous écrouler à l’hôtel. Aujourd’hui il fait gris et il y a des averses mais nous allons découvrir Budapest.

Bdfiles au couleur de l’automne

C’est l’automne, un nouvel habillage s’impose à la page d’accueil de BDfiles – le site de fonds d’écrans.

Fly Wars

Dans un article pas si lointain que ça, je vous relatais le catch à moustache, l’abeille du Poitou et le camarade Ido avait créé la mouche vendéenne. Ce à quoi je répondais avec le Baygon Lorrain, puis l’Ido (du village…désolé, c’est sorti tout seul ^^! ) m’a cherché des poux avec ça.

Voici la suite :

ça fait pshitt ton histoire.

ça fait pshitt ton histoire.

A toi de jouer Ido.

Who’s the Boss ?

Samedi 27 juin, un peu avant 21H, la telecaster donne son accord pour 3 heures de concert : Bruce Springsteen vient d’entrer sur scène avec le E-Street Band.

Radio Nowhere

Pendant toute la durée du concert, le Boss nous a montré qui est le patron, enchainant les morceaux, nouveaux et anciens (vraiment anciens pour certain).

Le boss

Le public suit, chante, se déchaine, saute dans tout les sens. Springsteen n’a peur de rien, va chercher les mains, et même les titres des prochains morceaux  que les fans ont inscrit sur des bouts de cartons.

\

Découvrez Bruce Springsteen & The E Street Band!’ >Atlantic City

Le public s’accroche à lui, le touche, chante avec lui. A un moment, il s’arrête sur une gamine qui ne doit pas avoir plus de 6 ans. Il chante juste pour elle en lui donnant la main.

Parmi les simples mortels

Un concert comme je n’en avais jamais vécu (oui, même avec Clapton, qui reste distant avec le public)

Quelques fonds pour égayer votre écran :

Bruce & the E-Street Band

Bruce Springsteen

The Boss

Janey don\’t loose heart

Une bonne tapette !

Lors du catch à moustache, nous découvrions l’Abeille du Poitou (souvenez-vous, c’était là) ce à quoi l’ami IDO a mis ça sur son blog !

Donc en ce jour, moi je réponds :

Baygon lorrain

Apérock n’Roll

Bon, ça commence à dater un peu, mais le 22 mars 2008, les Ch’veux qui Piqu’ ont réuni une poignée d’amis (soit une quarantaine de personnes)pour une soirée musicale dans la salle de Triou, un zoli petit bourg des Deux-Sèvres (Commune de Mougon pour ceux qui aiment tout savoir).

The band
Rod, batteur ( et président des LCQP)

Rod, Olivier et votre serviteur au milieu Philippe & Xavier

Après un mini-concert, nous avons offert l’apéro à tout ce petit monde. Puis a démarré le boeuf. Pour les non-initiés et autres néophytes, je ne parle pas de l’animal mais d’un moment fort apprécié des musiciens où chacun peux venir s’exprimer avec son instrument ou celui de qui veut ou peut lui prêter (ceux qui ont voulu essayer ma basse voient de quoi je parle… salaud de gaucher, niark, niark)

Anne et son violon
Jojo Grigri, notre coach

Certains se sont même essayé à des places qui ne sont dans leurs habitudes :

Vas y Rod !

Ce fut une très bonne soirée, avec plein de nouveaux gens auprès de qui je m’excuse car je n’ai pas forcément retenu les noms.

Je remercie Nicolas COUTHOUIS et Anne qui ont pris des photos et qui m’ont donné leur permissions pour les mettre sur le blog.

Guitares !

Back To School

et zou

Je viens de rentrer en DESJEPS (Diplôme d’Etat Supérieur Jeunesse Education Populaire et… Sportive ^_^ ) au Creps deBoivre (Poitiers)