Mon premier original : un crayonné de Didier Crisse !!

Je suis allé à la Galerie Maghen ce week-end accompagné par Julien, car Didier Crisse (Atalante, L’épée de Cristal,Kookabura…) y exposait des aquarelles et des planches originales. Nous sommes toujours bien accueilli par l’équipe de la galerie mais Daniel nous annonçait que Crisse n’était pas prévu pour le samedi après midi.
Nous prenons le temps de regarder, Daniel nous faisant des suggestions pour l’expo de novembre à Celles sur Belle (j’y reviendrai plus tard quand j’aurais plus d’infos) et aussi en feuilletant les classeurs contenant les trésors de la galerie et c’est là que Didier Crisse est apparu. J’me dis qu’on doit être un peu ridicule dans ces situations, mais j’étais comme un môme qui croise le Père Noël ! Malheureusement, il ne pourra pas être présent cette année à Celles sur Belle car les planches partent à Bruxelles pour la fin de l’année.

Par contre le « véritable » père Noël du jour, c’est Julien qui m’a offert ce crayonné de Crisse :

Merci Jul

Merci Jul'

Merci beaucoup mon ami !

Et puis, c’est au tour d’Andreï Arinouchkine d’entrer dans la galerie ! Notre ami Biélorussie souffrait de la chaleur parisienne, mais en tout cas il se souvenait de son passage à l’Abbaye de l’an dernier. Nous avons échanger un peu, sur le devenir d’Ewen (tome 2 ou pas? ). En tout cas, ça m’a fait plaisir !
Pour résumé : des amis, de la BD, de la bière, ce fut un très bon week-end !

Publicités

Angoulême Jour 3 (et dernier)

Dimanche matin : les dossiers pour l’expo 2009 et mes Bd à dédicacer sont dans mon sac, Anne est prête, en route pour ce dernier round à Angoulême.

Nous arrivons pile pour commencer les dédicaces. Objectif de la matinée : faire dédicacer mon Mattéo à Gibrat. La file est plutôt courte, mais en me penchant un peu, une feuille A4 manuscrite annonce que seules les BD achetées sur le stand futuropolis seront dédicacées (dans la limite des tickets). Je vais pas racheter une BD exprès.
J’abandonne la file mais je me rends au stand pour essayer de discuter avec une responsable. La demoiselle prend mon dossier et mon numéro de portable. Anne est toute aussi malchanceuse avec Maliki pour qui il fallait un ticket, distribué une heure avant les signatures.

Petite parenthèse à l’intention de ceux qui ne connaissent pas le Festival de la BD. Je parle de ticket ou d’achat obligatoire. C’est ça aussi Angoulême ! Delcourt à même fait des tirages au sort pour les dédicaces de Guérinau (je pense au chanceux qui a eu le ticket 7/20, n’est ce pas ? Il se reconnaitra). C’est une énorme usine à fric où tu payes ta place, tu dépenses des sous pour des BD si tu veux une dédicace… mais c’est aussi une belle ambiance !
N’empêche, je pense qu’il est parfois plus intéressant de trouver un festival comme Niort qui permet d’avoir des dédicaces de Bouzard, Tanquerelle et bien d’autres sans le stress.
Fin de ma Parenthèse (magasin BD à Nancy… je dis ça car j’ai aperçu le patron le vendredi).

Revenons au cours de la journée. Un passage au stand Para-bd, mais trop tard pour une dédicace de Crisse, il termine devant moi un dessin pour « Gilles », un grand rouquin barbu avec un béret noir. Tant pis. Il me dit qu’il reviendra dans l’après midi mais ne sait pas encore à quelle heure. Je lui glisse que ce n’est pas grave, surtout s’il se décide pour l’expo BD à Celles sur Belle.  J’en profite pour discuter avec Bruno Bellamy, de ses bellamynettes dans Casus Belli (magasine de Jeux de rôles). J’achète son sketchbook et me le fais dédicacer :


J’ai aussi craqué sur une autre bellamynette, mais je ferais un fond d’écran avec.

Nous retrouvons les parents d’Anne pour déjeuner ensemble au Pistou (oui, je parle de ce resto, car j’y vais quasiment à chaque fois que je mets les pieds à Angoulême et pas que pour le festival). Puis nous faisons un tour dans la bulle nouveau monde ou j’espère encore croiser Afif KHALED (loupé… jamais 2 sans trois dit on !). Par contre, je rencontre Ced sur le stand Makaka. J’en profite pour faire dédicacer les « Contes à dormir debout » :


Je remets un dossier au responsable du stand (qui offre des bonbons au Coca !). Je repars avec la carte de la responsable pédagogique de chez Makaka.

Après la visite de l’expo « Ceci n’est pas de la BD flamande », je retourne dans le para-bd en espérant y croiser Crisse. Non, il n’est pas là ! Par contre il y a Olivier Vatine qui fait une dédicace au rouquin barbu à béret de ce matin!   Je lui laisse mon dossier sur l’expo pendant qu’il me fait une dédicace :

Pour l’expo, il est pas trop chaud. Il est en plein déménagement et le stockage des planches lui pose problème. Peut être pour plus tard (2010 ? Je reviens).

Le temps s’est écoulé à une vitesse folle. Nous retournons sous les bulles des éditeurs et nous faisons quelques emplettes. Chez soleil, nous causons avec le lettreur de Crisse (qui lui dédicace et il y a encore une queue du tonnerre).

Il se fait tard, nous nous séparons des parents d’Anne au bus qui les emmènera à leur voiture et, avant de prendre le notre, on refait un tour au para bd. Ils rangent mais ça ne m’empêche pas de craquer sur la figurine de Natalia de Blacksad :

Et comme le vendeur a cerné le garçon, il en remet une couche en me proposant un prix si j’en prend une seconde… que voilà :


Je mettais juré de ne jamais commencer les figurines…

Retour au bus… une heure de route et nous voilà à la maison…

Il va s’en doute s’écouler une paire d’années avant que je retourne au Festival BD…
J’ai adoré. Tout simplement.