les dossiers BD #Novembre

Ouf ! Nous sommes le 29… Juste dans les temps.

Alors je sais pas vous, mais dans mon boulot le développement durable est une thématique TRES présente. On questionne nos pratiques, nos manifestations, le comportement de nos associations… Bref, ça fait du  débat. Bien sur la part écologique du développement durable est à la fois la plus « facile » à traiter mais aussi la plus controversée. Quel rapport avec la BD me direz-vous ?  Et bien pour mettre un peu d’humour dans le débat, j’ai lu « Auto Bio » Tome 1 et 2 de Cyril Pedrosa. Je vous parlerai aussi d’une belle brune en noir et blanc.

Alors commençons par « AutoBio » de Cyril Pedrosa :

Résumé (éditeur)

Rassurez-vous, il ne s’agit pas de vous infliger les images d’Yves Frémion et Noël Mamère en plein exercice de gymnastique au sol. Le grand écart dont il s’agit dans Auto bio, c’est bien celui – permanent – que doivent faire les farouches partisans du développement durable confrontés à la réalité de la vraie vie quotidienne de tous les jours. Pedrosa s’attaque à nouveau, dans sa chronique du quotidien vert, à cette constante du militantisme politique qui touche encore plus les écolos pratiquants que les autres : la confrontation entre les principes et la (dure) réalité. C’est toujours aussi bien vu, bien senti et bien drôle et surtout – ce qui ne gâche rien – très beau.

Dans le tome 1 Cyril Pedrosa campe les personnages en commençant par lui même (charité bien ordonné…) , sa femme (la plus militante des deux), leurs enfants qui vont dans une école Freinet « le kibboutz », le proprio qui ne jure que par les produits chimiques…
Sous forme de sketch de une à deux planches, il décrit le quotidien du militant écolo et des contradictions de notre société. Cela fait rire (ou juste sourire) car il met en scène les questions que nous nous posons nous aussi quand nous faisons  notre devoir de consommateur le samedi après midi : au Cora supermarché  ou au BioCoop ?
Comme tout album de sketch, ce n’est pas toujours de la même qualité.

Dans un style « Fluide Glacial » (Je rapprocherai de Bouzard, Larcenet…) avec des couleurs flashy  (fond de case vert sur bulle rouge ! ), avec une mise en valeur des éléments imporants (détourage des personnages dans une troisième couleur flashy.. le bleu par exemple…), c’est agréable à lire, et c’est bien construit.

Liens utiles :

L’éditeur : Fluide Glacial
L’auteur : Cyril Pedrosa chez son coiffeur (lisez le tome 2 !)

—————————————-

Un petit mot vite fait sur la brune en noir et blanc : Cixi de Troy.

Résumé (éditeur)

Tout le monde se souvient du départ tonitruant de Cixi hors du palais de Xingdu, à la fin du tome 5 de Lanfeust de Troy. Et on ne la retrouve que bien plus tard, installée à Eckmül dans une double vie, tout à la fois maîtresse de Thanos et justicière nocturne.
Que s’est-il produit dans sa vie pour en arriver là ? Qu’a-t-elle fait entre-temps ? Un coin du voile se lève dans cet album exceptionnel, servi au dessin par le grand Olivier Vatine.

Pas grand chose à dire. C’est une bonne détente. Comme beaucoup il y a quinze ans (1994… est oui déjà…) nous découvrions Lanfeust de Troy, qui apportait une vague de fraicheur dans nos lectures de fin d’adolescence. Sur ce shéma qu’utilisera Arleston pour d’autre séries (une blonde, une brune, un jeune homme un sorcier et une grosse brute – voir cet article du 4 avril 2006) démarrait une quête sympathique, pleine de rebondissements et d’humour. Puis il y a eu Lanfeust des Etoiles ! (j’ai hésité à prendre Lanfeust Odyssey)
En 1988, sortait Aquablue avec Olivier Vatine aux crayons. C’est aussi une de ces BD qui ont marqué mon histoire de lecteur.
J’attendai peut être un peu trop de la rencontre des deux. En tout cas, je n’ai pas été transporté comme l’on fait les opus précédemment cités. Il faut avouer que je n’ai  plus 12 ans et que j’ai ouvert mon univers BD à d’autres choses.

Liens utiles :
L’editeur : Soleil
Le dessinateur : Olivier Vatine
Le scénariste : Arleston

Advertisements

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Rétrolien: Portugal – Cyril Pedrosa | Gil Drouville

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :