Hadopipipi, j’en suis Baba…

A moins que vous habitiez sur une autre planète, vous avez sans doute entendu parler d’HADOPI, la première loi qui nous rend tous coupables avant même de le prouver.

Autant « je comprends » la nécessité de protéger les oeuvres (comme on avait les DRM à une époque), pour autant je ne suis pas pour qu’un »spyware officiel » squatte ma machine, me coute un fric fou (pas trouvé le tarif pour l’instant, mais on sait qu’il ne sera pas gratuit et qu’il faudra passer à la caisse pour les mises à jours… Ce sera autant de CD/DVD/place de ciné en moins).

Et puis, quel exemple de démocratie. D’abord elle passe pas (ok, jouer à cache cache dans les couloirs de l’Assemblée, à votre âge…) donc je te recolle la même proposition dans la quinzaine, et ça passe :  » T’en a pas voulu, et ben t’en aura quand même.  »
En tout cas, merci à ceux qui ont pris conscience de la dangerosité de cette loi.


Je me pose la question des limites « déontologiques » de cette loi et de tous les travers que cela implique. Ce blog, où je vous livre mes états d’âmes ( pour les quelques lecteurs assidus, et ceux qui se sont gouré dans l’URL) peut demain se retourner contre moi. Alors qu’il n’est qu’un élément « inoffensif » de mon quotidien. (excusez moi on frappe à la porte… oui m’sieur l’agent c’est pourquoi? )

Quels jeux vont jouer nos fournisseurs d’accès à Internet. Des « collabos » en puissance ? « Ouh ! le vilain 81.125.255.032, il a encore fauté ! Vite envoyons lui un e-mail!  »
De toute manière, et je pense que les lobbies n’y sont pas pour rien, la double peine les arrangent bien, car même si on nous coupe l’accès au net, on continuera de payer l’abonnement.

Ca me rappelle un sketch des nuls où Farrugia, sortant des chiottes disait « Moi pour que mes WC soient toujours propre, je vais chier chez le voisin ». Demain, on pourra transposer en « Moi, pour que mon PC soit toujours propre, je vais télécharger chez le voisin! »

Je ne sais pas si vous avez vus le reportage sur la cybercriminalité à Envoyé Spécial jeudi 7 mai sur les cybercriminels. En tout cas, il serait sans doute plus intelligent de mettre autant de moyens  pour nous protéger que de nous transformer en coupables perpétuels.

Bon visionnage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :